Le Conseil d’État suspend la chasse à la tourterelle des bois

Le ministère de la Transition Écologique avait pris un arrêté le 28 août autorisant le tir de 17.460 tourterelles des bois
La population de cet oiseau migrateur a chuté de 80 % en Europe ces 40 dernières années.
Le 11 septembre dernier, le Conseil d’État a suspendu pour la saison 2020-2021 la chasse à la tourterelle des bois, allant à l’encontre de la volonté du gouvernement.

Le ministère de la Transition écologique avait en effet pris un arrêté le 28 août autorisant le tir de 17.460 tourterelles des bois, en dépit de l’opposition de plusieurs associations dont la Ligue de protection des oiseaux (LPO), qui a porté l’affaire devant le Conseil d’État. Ce dernier a donc décidé que l’exécution de cet arrêté « est suspendue ».

Le ministère de la Transition écologique avait pris un arrêté le 28 août autorisant le tir de 17 460 tourterelles des bois, en dépit de l’opposition de plusieurs associations dont la Ligue de protection des oiseaux (LPO). Le Conseil d’État lui a donné raison et s’explique dans un communiqué : le juge des référés du Conseil D’État « note en effet que l’espèce a diminué de près de 80% en quinze ans, que les experts recommandent l’interdiction de la chasse de cet oiseau sauvage et que le gouvernement n’a pas apporté d’élément permettant de justifier son autorisation ».

Il a par ailleurs supprimé les dispositions précisant que les manquements des chasseurs constituaient des infractions. Qu’il s’agisse du défaut d’enregistrer les prélèvements dans une application mobile, ou un carnet de prélèvement, ou de continuer à chasser alors que le plafond de prélèvement est atteint.

Les chasseurs n’ont déclaré que 4 000 tourterelles lors de la saison précédente, pointe la LPO, preuve, selon elle, que les tableaux de chasse ne sont pas transparents ni exhaustifs. « La dernière estimation sérieuse, conduite par l’ONCFS, portait sur la saison 2013-2014 et concluait à un prélèvement de l’ordre de 90.000 oiseaux », rappelle l’ONG.

source AFP

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •