Forte hausse des chats dans les refuges de la SPA

20 Minutes avec AFP

A l’occasion de la journée internationale du chat, le 8 août, la Société protectrice des animaux (SPA) a alerté sur les abandons de félins. Le phénomène est en augmentation cette année : dans les refuges, des milliers de chats attendent d’être adoptés.
Entre le 11 mai, date du déconfinement, et le 2 août, 9.947 animaux issus de l’abandon ont été recueillis dans les 62 refuges et Maisons SPA, dont 1.450 chatons de 0 à 3 mois.

Des adoptions possibles pendant l’été

« On a davantage de chats dans nos refuges que les autres années. La seule explication est l’absence de stérilisation en mars et avril. Comme on n’a pas fait de captures de chats, on a donc beaucoup de portées de chatons », a expliqué à l’AFP Jacques-Charles Fombonne, le président de la SPA. Ses refuges comptent actuellement 7.600 animaux, deux tiers de chats, un tiers de chiens.

« Comme il y a relativement peu d’abandons de chats, ce sont surtout des jeunes des portées que les gens trouvent dans leurs jardins et nous amènent », précise-t-il. Jacques-Charles Fombonne se réjouit toutefois que les adoptions se poursuivent durant l’été, « même si le rythme est moins soutenu que le reste de l’année ». « Au lieu d’avoir 3.500 adoptions par mois sur la moyenne nominale de l’année, on en a à peu près 1.200 en juillet et en août », relève-t-il.

« On est ouvert, les gens sont les bienvenus pour venir adopter. On leur donnera des chatons âgés au minimum de trois mois qui auront eu leurs premiers vaccins. Ils auront le choix entre des petits chats, des jeunes, des vieux, il y en a pour tous les goûts malheureusement ! ». L’abandon est un délit, même « s’il s’agit d’un chat », et passible d’une peine encourue jusqu’à deux ans de prison et 30.000 euros d’amende.

Article à retrouver sur 20 minutes.fr

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •